Menu

Automobile

Prérequis

Niveau en mathématiques

En principe, un cours de 4h/semaine dans l'enseignement secondaire est une formation suffisante pour suivre, normalement, sans problème le cours de math de Bloc1.

2h/semaine dans le secondaire, c'est trop peu pour suivre sans un gros travail en dehors des cours.

Les matières abordées au Bloc1 sont principalement les matières de 5ème secondaire et 6ème secondaire (calcul d'intégrales y compris), vues de façon peut-être un peu plus théorique et plus rapidement.

Une remise à niveau en math est organisée avant la rentrée académique. Elle dure une semaine (matins ou après-midi). Les inscriptions se font au secrétariat, lors de l’inscription au Bloc1.

Niveau dans les cours techniques

Tous les cours techniques (mécanique, électricité, connaissance et résistance des matériaux, chimie,…) recommencent à la base et ne nécessitent pas de prérequis particuliers. Par conséquent, avec une étude continue et assidue, il est tout à fait possible de réussir les épreuves même si vous venez de l’enseignement général.

Niveau dans les cours d’ateliers

Tout comme les cours techniques, les cours d’ateliers reprennent à la base. Il n’est pas du tout nécessaire d’avoir une pratique quelconque en mécanique, carrosserie, soudage, électricité-électronique, … pour suivre et réussir ces cours. Ceux-ci sont avant tout destinés à familiariser les étudiants avec les différents aspects pratiques du métier et sont complémentaires avec les cours techniques, plus théoriques.

Niveau en anglais

Il s’agit d’anglais technique à orientation automobile.

C’est un cours à 2h/semaine pendant un quadrimestre (30h) du bloc 2.

Il n’y a pas de niveau requis. Un test est prévu au début du cours pour déterminer le niveau de chacun et, en fonction des résultats, certains seront dispensés d’assister à une partie du cours pour permettre aux autres de se remettre à niveau.

De manière générale, le cours ne peut pas être un cours d’anglais « poussé », l’idée c’est d’offrir une base dont les étudiants peuvent se servir.

  Retrouvez-nous sur Facebook

Bloc 1 U. E. Automobile

Bloc 2 U. E. Automobile

Bloc 3 U. E. Automobile - Option expertise automobile

Bloc 3 U. E. Automobile - Option mécatronique

Bloc 3 U.E. Automobile - Option Véhicules à énergies alternatives

Par son approche théorique et pratique, la formation de bachelier en automobile permet au jeune diplômé d'être opérationnel immédiatement dans la vie professionnelle.

La HEL propose 3 options au futur Bachelier en Automobile :

  • Expertise,
  • Mécatronique,
  • Véhicules à énergies alternatives (ouverture en septembre 2016).

Elles permettent de recouvrir des réalités professionnelles très différentes du domaine de l’automobile.

Les Blocs 1 et 2 sont communs aux trois options.

C’est seulement à l’inscription au bloc 3 que les étudiants choisissent leur option.

Les cours du bloc 3 se terminent fin décembre. La première session se déroule en janvier. Le stage de 14 semaines et la présentation du TFE complètent cette année académique.

Rien n’empêche un étudiant de suivre les cours de plusieurs options (mais pas dans la même année académique). Il faut cependant avoir valorisé tous les cours faisant partie de la grille d’une option (stage et TFE compris) pour pouvoir prétendre à recevoir le diplôme correspondant.

A la fin de son cycle, le bachelier peut directement entrer dans la vie active, mais des passerelles sont également possibles.

Le stage de fin d'études clôture la formation du bachelier en automobile. Il démarre au mois de février et s’étale sur 14 semaines. Il se déroule en entreprise et consiste en une immersion des apprenants dans le milieu professionnel. Les tâches réalisées dépendent des activités de l’entreprise et sont un complément à la formation reçue à l’école.

La recherche du lieu de stage et la prise de contact avec le maître de stage sont des démarches que doit entreprendre l'étudiant. Des entreprises ayant ou non déjà accueilli d’anciens étudiants proposent spontanément des offres aussitôt communiquées par affichage.

Le stage aboutit à la rédaction d'un travail de fin d'études (TFE) et à une présentation orale devant un jury composé de professeurs de la Haute École et de professionnels de différentes entreprises.

Le bachelier en automobile pourra travailler dans des secteurs aussi divers que :

  • le secteur de l’automobile : concessionnaires, préparateurs moteurs ou de véhicules de compétition, équipementiers automobiles, rénovation d’ancêtres, inspecteur au contrôle technique, examinateur permis de conduire, …
  • le secteur des transports : gestionnaire de flottes, TEC, SNCB, …
  • le secteur de l’expertise : cabinets d’expertise, carrosseries, assurances, …
  • le secteur de l’énergie : Electrabel, Elia, …
  • le secteur de la formation : formateurs de marques automobiles, formateurs dans les centres de compétence, enseignement, …
  • le secteur de l’aéronautique : Techspace Aero, TNT, …
  • le secteur de la navigation, de la pétrochimie, …
  • Bachelier professionnalisant (à l’inverse du bachelier de transition, à l’université ou dans les écoles d’ingénieurs, qui doit être complété par 2 années de master). D’où une disponibilité pour le marché de l’emploi dès la sortie des études.
  • Une solide base théorique polyvalente permettant de développer un sens du raisonnement et de la déduction bien nécessaires dans un secteur qui est devenu extrêmement technologique et pluridisciplinaire.
  • Une mise en pratique des notions théoriques lors des cours de laboratoire et de méthodologie/technologie.
  • Formation de techniciens de haut niveau pouvant s’intégrer dans des domaines aussi variés que l’industrie, la recherche, …
  • Une formation débouchant sur des emplois très diversifiés. Mise en contact direct avec la réalité professionnelle par des visites en entreprise, des visites sur le terrain, des formations extérieures (Autoform, Campus de Francorchamps, Centres de Technologie Avancées) et le stage de fin d’études de 14 semaines.
  • Activités pratiques (laboratoire et ateliers) par groupes d’une quinzaine d’étudiants, ce qui permet de centrer la formation sur l’étudiant.
  • Offres de stages et d’emplois transmises aux étudiants.
  • Relations entre le milieu professionnel et les professeurs, notamment lors des TFE et des stages, lors des visites, … pour une meilleure approche des cours.
  • Service d’aide à la réussite.

Les certifications en cours de formation

Outre la formation reçue à l’école, nos étudiants ont l’opportunité de se former dans les centres de formation du secteur de l’automobile : Autoform à Liège, Campus de Spa-Francorchamps et Centres de Technologies Avancées (Namur, Leuze).

C’est pour eux l’opportunité d’utiliser certains équipements lourds et spécialisés indisponibles dans les écoles (bancs moteurs, bancs à rouleaux, cabines de peintures,..) et de découvrir des technologies très spécifiques (acquisition de données, véhicules CNG, piles à combustibles,…) d’un point de vue théorique et/ou pratique.

De plus, certaines de ces formations sont certificatives (« véhicules électriques et hybrides », « récupération des gaz de climatisation », …). Leur réussite est un véritable plus pour l’étudiant qui pourra travailler directement sur ces technologies dès son embauche sans que l’employeur ne doive l’envoyer suivre (et payer) ces formations.